Succès d’un film réalisé par un élève de notre école

Guillaume Thébault, élève de notre école, a obtenu le prix Greenpeace au Festival du Film Vert 2017 avec son film Futur d’espoir réalisé dans le cadre de son travail de chef-d’oeuvre en 2016.

Laissons-lui la parole pour nous présenter son film :

8 août 2016, l’humanité a consommé ses ressources naturelles annonce l’ONG américaine Global Footprint Network : « Nous courons à la catastrophe ». Les nouvelles entendues à longueur de temps questionnent mon avenir. Je n’ai que 18 ans et je me demande de quoi sera fait demain. Pourtant en regardant autour de moi, je me dis qu’il y a encore espoir. Pas la peine de parcourir des milliers de kilomètres pour m’apercevoir que de multiples initiatives existent et que le changement est devant ma porte.

Ne pas se focaliser sur ce qui ne va pas, mais sur ce qui va. Telle est la dynamique du film «FUTUR D’ESPOIR», mon premier film que j’ai entièrement réalisé, monté et produit à l’âge de 17 ans. Passionné par le jardinage depuis l’âge de 12 ans et heurté par le modèle agricole actuel, je me suis nourri de nombreux documentaires tels que Solutions locales pour un désordre global, Le monde selon Monsanto, Tous cobayes, Demain, En quête de sens, Sacrée croissance, We feed the world, et bien d’autres, qui m’ont laissé avec de nombreuses questions. Pour y répondre, j’ai décidé de prendre mon vélo et de partir à la rencontre de mes voisins pour chercher des réponses.

Les personnes que j’ai rencontrées m’ont non seulement apporté de nombreuses réponses mais m’ont insufflé une énergie qui m’a donné envie de la partager à mes amis, mais plus largement à toutes les personnes qui, comme moi, souhaitent agir mais ne savent pas par où commencer. Le film suit un ordre chronologique ainsi que les différentes étapes d’évolution de ma réflexion tout au long de la réalisation. De plus le film a été réalisé au reflex, pour des raisons techniques, je n’avais pas plus de moyens et je souhaitais avoir du petit matériel de tournage facile à transporter dans un sac à dos (sur le vélo) et qui n’impressionnerait pas les intervenants, peu habitués à la caméra, afin d’obtenir des discussions sincères.

Ce film, qui est mon premier, s’adresse à tout le monde, mais surtout aux jeunes de mon âge car c’est nous qui allons construire notre avenir et celui des générations futures. J’ai eu beaucoup plaisir en le réalisant. J’ai été bouleversé par la sincérité des intervenant et de la foi qu’ils/elles ont en l’avenir et j’espère que cela sera ressenti par le public.

Plus d’informations sur futurdespoir-lefilm.com